L'artiste Moriuo s'expose à Tokyo à Ni Chôme

Un style chaud et sensuel, respirant une joie de vivre simple. Telle est l'homosexualité dépeinte par Moriuo, un jeune illustrateur japonais qui sévit depuis quelques années dans la presse gay (le magazine Badi en tête) et le milieu associatif. Voilà que le Cocolo Café, dans Ni Chôme, le quartier gay de Tôkyô, consacre une petite exposition à ce talentueux dessinateur.

moriuo takagi gay art bara japan affiche expo

Comme l'explique Masahiko Takagi, le galleriste qui le représente "Les hommes dans ses peintures sont très ordinaires. Dans ses travaux, un couple homosexuel ressemble à un couple hétérosexuel, très détendu et très naturel, sans aucune marque de stupre. (…) Je pense que c'est là le charme de son travail."

Cette candeur sert une impression de "normalité" revendiquée qui a quelque chose de révolutionnaire dans une société japonaise conformiste à l'extrême. De même, on est loin des clichés graphiques homosexuels, tels que le SM, les moustaches ou les corps musculeux à l'extrême comme les affectionnent le maître bara* Gengoroh Tagame. Et pour cause, l'artiste s'est inspiré de ses amis et connaissances !

Les travaux de Moriuo seront exposés jusqu'au 2 Octobre au Cocolo Café de Tôkyô avant de voyager jusqu'à Paris pour une exposition exceptionnelle dont nous aurons l'occasion de vous reparler...

*Le terme bara désigne un mouvement graphique (illustration et manga) homosexuel japonais qui véhicule plusieurs stéréotypes, telle qu'une certaine violence des rapports entre hommes, ou une virilité excessive des corps.
moriuo takagi gay art bara japan 2
Source : Japanese Gay Art